réussir ses études de droit

Après le baccalauréat, près de 30 000 nouveaux bacheliers optent pour le Droit et les sciences politiques chaque année. Il arrive pourtant que les 2/3 d’entre eux abandonnent leurs études pour se réorienter vers une autre filière. Il en résulte un taux de réussite assez bas dès la première année.

En majorité, l’étudiant abandonne ses études de droit parce qu’il n’a pas pu élaborer son projet professionnel avant son inscription à l’université. Certains apprenants ne se rendent compte de leur erreur qu’une fois leur cursus lancé. Ainsi, plusieurs raisons peuvent pousser les jeunes à abandonner leurs études de droit.

Si, de votre côté, vous souhaitez absolument réussir dans cette discipline, ce guide vous révèlera les différents éléments essentiels à retenir pour entreprendre votre parcours dans les meilleures conditions.

En quoi la rentrée universitaire contribue à réussir ses études de droit ?

L’anticipation de l’abandon des études est indispensable dès la première année de licence. Il s’agit de la première année au cours de laquelle les étudiants intègrent la fac. Il en résulte bon nombre de pressions et de défis. En conséquence, la réussite des études repose beaucoup sur la rentrée universitaire. Pour vous intégrer dans votre nouvel univers, voici quelques conseils pratiques.

Les bonnes relations

La familiarisation avec les étudiants du campus est la première étape de la réussite de ses études. Certes, cette étape peut sembler banale, mais elle se révèle importante pour stimuler la motivation des jeunes étudiants. Il s’agit aussi d’une excellente manière d’élargir son cercle d’amis et de trouver ses repères.

Intégrer des associations aide également à réussir son parcours universitaire. En partageant vos expériences et votre parcours scolaire avec d’autres étudiants, vous pouvez en profiter pour découvrir de nouveaux centres d’intérêts et réaliser des actions bénévoles en groupe.

Par ailleurs, la réussite de vos études de droit est conditionnée par la maîtrise de certaines matières et compétences. À cet effet, inscrivez-vous à un tutorat afin d’acquérir des connaissances supplémentaires. Ce type de cours vous prépare aussi bien à la vie universitaire qu’à la première année à la fac de droit.

L’organisation

Réussir ses études de droit repose principalement sur une bonne organisation. Certes, les étudiants sont plus libres au niveau de leur emploi du temps. Cependant, ils ont tendance à tout remettre au lendemain, voire à bâcler leurs études. Les études de droit requièrent un maximum de concentration, de recherches et de révision pour mieux assimiler et pallier les cours magistraux.

Pour bien planifier vos études à la fac de droit, revoyez vos cours le jour même. Rendez-vous à la bibliothèque de votre université pour vous documenter et trouver des réponses pertinentes à vos questions. Vous pouvez éventuellement utiliser un bloc-notes ou un agenda pour élaborer votre planning. N’oubliez pas d’accrocher votre emploi du temps sur la porte de votre chambre afin de simplifier au mieux votre organisation.

Les conseils d’un professionnel

Pour motiver les étudiants en première année à entretenir leur motivation et à ne pas abandonner leurs études de droit, l’assistance d’un professionnel se révèle efficace (voir pourquoi il est important de faire des études de droit). Il peut s’agir d’un professeur ou d’un élève plus âgé et plus expérimenté qui fait de l’alternance. Le professionnel aide concrètement l’étudiant à assimiler ses cours en lui fournissant des explications, en lui donnant des conseils lors de ses révisions ou en lui conseillant des livres à consulter.

Dès le premier semestre, l’étudiant doit être en mesure de détecter ses failles et d’y remédier en conséquence. C’est pour dire que réussir ses études de droit n’est pas simple puisque l’assimilation des cours requiert beaucoup de travail. Le cas échéant, il peut recourir à l’aide d’un coach pour étudiants. L’appui technique et psychologique de ce professionnel aide à retrouver la motivation et à devenir plus performant à la fac.

Par ailleurs, le coach pour étudiant en droit peut fournir son aide pour faciliter l’intégration des jeunes sortants de l’université dans le monde professionnel. À ce titre, il doit être capable de les aiguiller pour la rédaction de leur lettre de motivation ou pour l’ajustement de leur candidature aux postes qu’ils envisagent d’occuper. Ce professionnel peut éventuellement orienter les étudiants vers la spécialisation adéquate en fonction de leur profil et de leur projet professionnel.

Comment passer le cap de la première année pour réussir ses études de droit ?

Pour réussir ses études de droit, l’étudiant doit obligatoirement passer sa première année. En effet, les échecs à ce niveau se révèlent très décourageants pour les jeunes, en particulier lorsque ces derniers ne sont pas certains de leur projet professionnel. Appliquez ces quelques conseils si vous souhaitez maximiser vos chances de valider votre licence de droit puis un master en droit si vous envisagez de poursuivre vos études jusqu’au master.

En passant, vous pouvez aussi consulter notre guide qui concerne : Quelles études après une licence en droit ? Ce guide vous présente l’élaboration du projet professionnel ainsi que l’orientation à choisir après la licence en droit.

L’exploitation des cours

Pour espérer passer le cap de la première année, la première condition de réussite est la maîtrise du français et du vocabulaire propre aux juristes. En effet, l’étudiant doit se familiariser à un nouveau vocabulaire en intégrant la fac de droit. D’autant plus que l’occupation d’un poste juridique exige la maîtrise de divers termes techniques.

En outre, la dissertation juridique et le commentaire d’arrêt nécessitent une bonne compréhension du sujet ainsi que des connaissances poussées pour formuler un syllogisme juridique.

Par ailleurs, sachez exploiter vos cours. En dehors du cours magistral, les travaux dirigés (TD) vous offrent l’avantage de mieux ordonner vos idées et d’appliquer votre sens de la logique dans la préparation de vos devoirs. De plus, il permet de mieux assimiler le langage juridique. Les apprenants peuvent éventuellement questionner les professeurs en cas d’incompréhension.

Vous n’avez nul besoin de noter l’ensemble de vos cours pour les assimiler. Vous pouvez prendre des notes pour mettre sur le papier les notions fondamentales. Prenez le temps de comprendre les théories énoncées par votre professeur lors de la réalisation de vos fiches de révisions en droit. Une fois rentré chez vous, vous pouvez relire vos notes et analyser les incohérences s’il y en a.

Si nécessaire, vous pouvez vous entretenir avec votre professeur de CM ou de TD sur les points que vous avez du mal à comprendre. Généralement, ses explications vous donneront la possibilité d’assimiler encore mieux vos cours.

Les recherches personnelles

Complétez vos notes par des informations récoltées dans les livres de droit à la bibliothèque. Vous retrouverez également des réponses concises sur le web en vous rendant sur des sites spécialisés. De ce fait, il est tout à fait possible de trouver des informations pertinentes en complément de votre cours. Toutefois, commencez par les manuels pour compléter vos recherches personnelles, car ces informations sont sûres.

Apprenez à ne pas vous contenter des simples informations que l’on vous donne à l’amphi. Enrichissez vos connaissances en utilisant des supports efficaces accessibles à la bibliothèque universitaire. Il n’y a rien de tel pour réussir ses études de droit. En effet, les manuels permettent d’éclairer les points les plus complexes des cours. Certains ouvrages sont très complets, mais vous pouvez aussi ajouter d’autres supports de cours comme des fiches d’arrêt que vous aurez réalisées.

Préférez les éditions récentes concernant les manuels, car les informations qui y sont renseignées sont mises à jour. Si vos cours requièrent cependant la consultation de documents anciens, vous trouverez sans doute votre bonheur à la bibliothèque de votre université, notamment lorsque les professeurs vous demandent de réaliser des commentaires d’arrêt. Les logiciels informatiques comme Dalloz vous aideront également à compléter vos cours et à personnaliser vos recherches.

Pour mieux assimiler vos lectures, diversifiez les ouvrages que vous consultez. Outre les livres habituels, vous pouvez également lire les journaux ou visionner des vidéos inhérentes à vos leçons. Les actualités à la télé permettent également de découvrir de nouveaux faits qui se rapportent à ce que l’on vous enseigne à la fac de droit.

Apprenez à lire et soulignez les parties importantes de votre livre avec un surligneur ou un stylo. Notez-les dans un carnet de notes, de façon à les développer ou à en trouver une meilleure explication dans d’autres supports. Interrogez-vous sur l’importance de ces informations pour votre cours. En procédant à une lecture active de vos documents et autres supports de cours, vous les assimilez mieux et vous pourrez passer vos examens sans trop de difficultés.

Le passage à l’examen

Pour réussir ses études de droit, il convient de bien se préparer aux examens. La relecture des cours et les révisions constituent immanquablement les piliers de la réussite. En outre, les étudiants doivent s’exercer en participant aux travaux dirigés ou en faisant divers exercices avec des ouvrages dédiés. C’est la meilleure méthode à appliquer pour réussir sa dissertation juridique, sa fiche d’arrêt ou son commentaire d’arrêt lors des examens.

Par ailleurs, les professeurs ne tolèrent aucune faute de français. C’est pourquoi lire régulièrement et perfectionner son français est indispensable. Il est aussi conseillé de se détendre quelques jours avant les épreuves. Comme le stress et la fatigue peuvent déconcentrer, il convient donc de les éliminer en se reposant le plus possible. Inutile de se surmener pendant les derniers jours.

En complément, vous pouvez pratiquer des exercices physiques en vue d’évacuer votre stress et de renforcer votre organisme. Vous aurez besoin d’un maximum d’énergie pour passer votre examen.

Concernant les épreuves, sachez utiliser le temps en votre faveur. Aménagez vos réponses en fonction du temps qui vous est accordé pour traiter chaque sujet. Simplifiez vos phrases de façon à permettre aux jurys de comprendre ce que vous souhaitez exprimer et surtout pensez à bien appliquer la méthodologie juridique pour chaque exercice.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>