métier d’adjoint administratif territorial

La filière administrative de la fonction publique est principalement assurée par les agents publics et les fonctionnaires. Pour s’assurer que tous les usagers soient au plus proches des services auxquels ils ont besoin, elle est divisée en trois grandes catégories dont : la fonction publique de l’État et la fonction publique hospitalière ainsi que la fonction publique territoriale.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe un statut particulier pour les agents et les fonctionnaires. Ainsi, pour la collectivité territoriale, la plupart des statuts des agents et des fonctionnaires correspondent plus à des niveaux de responsabilité. Il en va de même pour l’adjoint administratif territorial qui n’est pas un poste, mais un cadre d’emploi, c’est-à-dire, un niveau de responsabilité qui permet à celui qui en obtient le statut, d’exercer certaines missions prédéfinies par les textes.

En outre, les adjoints administratifs territoriaux représentent l’un des corps ou il y a le plus grand nombre d’admis au concours, en raison, notamment, du fait qu’ils sont présents dans tous les secteurs d’activité des collectivités territoriales ou encore des établissements publics territoriaux. Ils assurent des missions de nature administrative et comptable et sont affectés à des fonctions d’employé de bureau des collectivités territoriales ou des établissements publics auxquels ils sont rattachés.

L’adjoint administratif territorial appartient à la catégorie C de la fonction administrative et assure plus précisément des tâches d’exécution et de comptabilité administrative. Il représente le socle garantissant le bon fonctionnement des collectivités territoriales et des établissements publics auxquels il est rattaché.

Afin d’apporter plus de lumière sur le rôle qu’exerce celui au sein de la collectivité territoriale ou de l'établissement public, il convient de voir en quoi consiste son métier, puis de rappeler les diplômes nécessaires pour exercer en tant que tels ainsi que le salaire et la grille indiciaire du métier et enfin de voir comment préparer le concours pour y accéder.

Le métier d’adjoint administratif territorial

Comme tout métier, l’adjoint administratif est affecté à des tâches claires et précises. C’est la loi qui pose les fonctions de ce dernier. Par ailleurs, dans l’exercice de ses fonctions, l’adjoint administratif territorial doit démontrer certaines compétences qui sont justement liées à la nature de celles-ci.

Les missions dévolues à l'adjoint administratif territorial

Dans l’exercice de ses fonctions, l’adjoint administratif est affecté à une collectivité territoriale ou un établissement public donné. Il peut s’agir de : commune, département, conseil régional ou conseil général par exemple.

Les fonctions de celui-ci auprès de ces organismes peuvent prendre diverses formes, à savoir :

  • La fonction de secrétaire : l’adjoint administratif est engagé dans l’exécution des tâches suivant : réception à l'accueil, réception des appels, et des prises de rendez-vous, organisation des agendas, classement des dossiers, rédaction des courriers, etc. Il s’agit ici d’une fonction qui se trouve au cœur même des missions de la collectivité territoriale ou encore de l’établissement public, en ce que leur réalisation dépend du bon fonctionnement des services publics qu’ils assurent.
  • À noter que cette fonction n’est possible que dans la circonstance où il exerce en tant que secrétaire de mairie pour les communes d’au moins 2000 habitants
  • La fonction d'enquêteur : l’adjoint administratif est chargé de mener des enquêtes administratives et d’établir à cette fin des rapports d’instruction des dossiers d'enquête.
  • la fonction d’assistance : l’adjoint administratif peut également être appelé à exécuter des tâches liées au calcul et perceptions des montants des redevances exigibles des usagers ainsi qu’au placement des usagers d’emplacements publics ;

À noter qu’étant un cadre d’emploi indiquant un niveau de responsabilité, même si les adjoints administratifs territoriaux occupent des postes différents, leurs statuts restent le même.

Autre guide sur la définition juridique concernant : Le droit de préemption. Découvrez sur ce guide les autres droits de préemption et les titulaires du droit de préemption ; et l’office du notaire, du juge de l’expropriation et de l’avocat dans la déclaration d’intention d’aliéner.

Les compétences additionnelles pour exercer ce métier

Les compétences principales que l’on attend de l’adjoint administratif territorial sont :

  • La maîtrise des outils bureautiques : dans les fonctions de secrétaire, d’assistant ou de coordonnateur ;
  • La maîtrise rédactionnelle : dans les fonctions de secrétaire en tant que rédacteur territorial, d’assistant ou de coordonnateur ;
  • La connaissance des règles comptables et administratives vis-à-vis de la collectivité ou de l’établissement public auquel il est rattaché

Par ailleurs, ces compétences ne suffisent pas pour faire un bon adjoint administratif territorial puisqu’il s’agit d’un métier qui implique la substitution à des procédures administratives ainsi qu’à des responsables selon l’organigramme de la collectivité ou de l’établissement auquel il est rattaché.

  • Le contact : dans l’exercice de ses fonctions, l’adjoint administratif côtoie le plus souvent le public, c’est-à-dire les usagers des services de la collectivité territoriale ou de l’établissement public auquel il est rattaché. Il peut aussi côtoyer des élus ou d’autres personnes extérieures, ce qui veut dire qu’un bon adjoint administratif doit avoir le sens du contact humain.
  • Savoir s’adapter : L’adjoint administratif, dans l’exercice de ses fonctions est également appelé à côtoyer ses collègues de service ou des autres services de la collectivité territoriale ou de l’établissement public ; il est donc nécessaire qu’il démontre d’une capacité de travailler en équipe, mais aussi, et surtout d’une capacité de résistance face à la pression hiérarchique.

Les diplômes pour exercer le métier d’adjoint administratif territorial

Le diplôme exigé par la loi

Le concours de la fonction publique territoriale est le meilleur moyen pour devenir adjoint administratif territorial. Or, pour se faire, le diplôme classé ou encore le titre au moins au niveau V de la Nomenclature du répertoire national des certifications professionnelles est exigé. En effet, étant un cadre d’emplois administratif de catégorie C, ce diplôme est requis conformément aux dispositions du Décret n° 2016-596 du 12 mai 2016.

À noter qu’à défaut de diplôme ou du titre équivalent susmentionné, toute autre qualification reconnue comme équivalente est acceptée.

Les exigences des autres candidatures

Pour accéder au statut d’adjoint administratif territorial, il faut pour les candidatures internes et de troisièmes voies, justifier de 4 années de services effectifs dans l’administration publique, et ce, avant le début du concours.

Adjoint administratif territorial : salaire et grille indiciaire

La rémunération des agents et des fonctionnaires de la fonction publique est basée sur une grille indiciaire prévue par la loi. Il en va de même pour la fonction publique territoriale et donc de l’adjoint administratif territorial. Par ailleurs, plus l’adjoint administratif territorial monte en échelon ou en grade, plus le salaire qu’il perçoit est élevé.

Le salaire d’un adjoint administratif territorial

L’adjoint administratif territorial perçoit un salaire brut conformément à la grille indiciaire de son statut. Cette grille est notamment composée des grades de rédacteur et des échelons de chaque grade.

Ainsi, le salaire perçu est en fonction du grade et de l’échelon :

  • Le grade d’adjoint administratif qui comprend 12 échelons ;
  • Le grade d’adjoint administratif principal de 2e classe qui comprend 12 échelons.
  • Le grade d’adjoint administratif principal de 1re classe qui comprend 10 échelons.

À noter que, leur salaire débute aux environ de 1500 €.

L’évolution d’un adjoint administratif territorial

Tout comme n’importe quelle carrière professionnelle, les carrières entamées dans la fonction publique peuvent évoluer. En revanche, cette évolution ou encore avancement est réglementé par la loi et ne peut se faire que dans les circonstances suivantes :

  • L’adjoint administratif principal de classe, par le biais d’un examen professionnel, qui veut être avancé au grade d’adjoint administratif de 1re classe, doit justifier d’au moins 5 années de services effectifs dans son grade et de 2 ans d’ancienneté dans le 6e échelon de ce même grade.

Préparation au concours d’adjoint administratif territorial

Pour la préparation au concours d’adjoint administratif territorial, sachez d’abord que le concours représente le meilleur moyen pour accéder à la fonction publique. En effet, qu'il s'agisse de concours pour intégrer les services de l'État, des services hospitaliers ou encore des collectivités territoriales.

Par ailleurs, le concours pour devenir adjoint administratif territorial est soumis à plusieurs conditions de participation ainsi que plusieurs épreuves qui seront détaillées dans un prochain article.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>