Concours de rédacteur territorial

Le concours de rédacteur territorial est un concours qui permet d’accéder au métier de rédacteur territorial. Cette profession très prisée des fonctionnaires consiste à accueillir le public, réaliser des études de marchés, des missions de coordinateur de l’action sociale ou encore de secrétariat notamment.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la fonction administrative joue un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement d’un service public. Cette fonction est principalement exercée par les fonctionnaires. Par ailleurs, le recrutement de ces fonctionnaires passe majoritairement par voie de concours.

On distingue trois catégories de service public et donc trois catégories de concours distincts à savoir : le service public hospitalier, le service public de l’État et le service public territorial. Ce dernier se distingue par le fait qu’il est plus accessible et récurrent.

D’ailleurs, c’est un fait, le concours de rédacteur territorial, à l’inverse des autres concours de la fonction publique, se trouve être non seulement le plus prisé pour les postes de la fonction publique territoriale, mais aussi et surtout l’un des plus sélectifs et l’un des plus exigeants.

Par conséquent, être bien préparé, connaître les modalités du concours, se démarquer sur des milliers de candidatures est ainsi la clé de réussite de ce concours.

Organisé tous les deux ans, le concours de rédacteur territorial permet à tous les bacheliers et à tous les titulaires d’un titre ou d’un diplôme classé au moins au niveau IV, ou encore aux titulaires d’une qualification reconnue par l’État comme étant équivalente, d’accéder à un poste administratif de catégorie B.

Il convient d’ajouter ici avant d’aller plus en détail sur le concours pour devenir rédacteur territorial que ce professionnel a un statut particulier. Plus concrètement, les rédacteurs territoriaux sont rattachés à des services de gestion administrative ou encore à des services d’exécution.

À cela, on peut citer : le secrétariat, la rédaction des actes juridiques, l’animation des services publics locaux ainsi que la gestion des tâches budgétaires, comptables et administratives.

Étant un cadre d’emploi de la fonction publique plus qu’un métier, le rédacteur territorial peut prétendre ainsi à une multitude d’emplois dès lors qu’il est exercé au sein d’un service public territorial : les établissements publics territoriaux, les communes, les départements… et que l’emploi en question s’aligne dans les missions qui lui sont attribuées par la loi.

Avant de nous intéresser au but final du concours de rédacteur territorial qui conduit au recrutement, il convient d’examiner la présentation et le détail de ce concours de la fonction publique.

Présentation du concours de rédacteur territorial

Comme tout concours de la fonction publique, le concours de rédacteur territorial est soumis à plusieurs conditions d’admissibilité que voici :

  • Être de nationalité française ou être un ressortissant européen
  • Avoir le niveau de diplôme bac pour le concours
  • Avoir l’âge requis qui est plus de 16 ans
  • Jouir des droits civiques et n’être l’objet de condamnation qui serait incompatible avec la fonction objet du concours
  • Être apte physiquement pour la fonction publique à exercer le métier

Par ailleurs, les concours de la fonction publique obéissent à une modalité d’organisation prédéfinie. Il s’agit de la possibilité d’accéder au concours par voie externe et interne ou encore la troisième voie qui est réservée à ceux qui veulent faire valoir leurs expériences professionnelles.

En application de toutes ces modalités, le concours de rédacteur territorial peut être effectué par voie interne ou par voie externe.

Le concours de rédacteur territorial interne

Intégrer la fonction publique par voie de concours interne signifie que le candidat peut justifier d’une certaine ancienneté dans la réalisation des missions de services publics. En d’autres termes, il a déjà occupé les fonctions d’un agent public.

Le recours à cette voie de concours représente généralement pour le candidat une montée en échelon ou encore en grade. D’ailleurs, il faut aussi savoir que cette voie de concours est ouverte pour plus de 50 % des postes à pourvoir.

Plus spécifiquement, ce concours de rédacteur territorial en interne est accessible pour :

Tous les agents publics ou fonctionnaires qui :

Justifient d’une ancienneté de quatre ans auprès de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics ou encore mentionnés dans les dispositions de l’article 2 de la Loi n° 86-33 du 09 janvier 1986 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.

Tous les militaires ainsi que les agents qui :

Ont été en fonction auprès des organisations internationales intergouvernementales justifiant également de quatre années de service

Par ailleurs, peuvent également participer à ce concours en interne et selon les dispositions de l’article 1 de l’ordonnance n°2020-1447 du 25 novembre 2020 portant modification de l’article 5 de la Loi n°83-634 du 13 juillet 1983 : les candidats ayant effectué quatre ans de service auprès du service public européen.

En d’autres termes, ceux ayant exercé des fonctions administratives auprès d’un établissement public ou d’un organisme d’État membre de la communauté européenne ou d’un État parti à l’accord sur l’espace économique européen.

Il est à noter que les quatre années de service, que ce soit pour ceux de nationalité française ou ceux des ressortissants européens, sont comptées avant la clôture des inscriptions et plus précisément à la date du 1er janvier de l’année de l’organisation du concours.

Le concours de rédacteur territorial externe

La fonction publique est également accessible pour tout candidat en externe, c’est-à-dire ceux qui n’appartiennent pas au corps des fonctionnaires et des agents publics de l’État, des collectivités territoriales ou encore des établissements publics (s’appliquent également pour les candidats issus de l’un des États membres de la communauté européenne ou l’un des États faisant partie de l’accord économique européen) ainsi que ceux n’appartenant pas au corps de militaire.

Par conséquent, peuvent concourir, ceux ayant le diplôme requis qui est le baccalauréat, ou encore à défaut, ceux titulaires d’un diplôme homologué au niveau IV ou ayant seulement une qualification équivalente.

Il est à noter que contrairement au concours en suivant la voie interne, les candidats sélectionnés par voie externe représentent 30 % des effectifs environ.

Par ailleurs, il est important de souligner l’existence de la troisième voie qui est généralement réservée aux candidats de la sphère privée témoignant d’une activité professionnelle de quatre ans minimum.

En outre peuvent également participer à ce concours, les responsables d’associations ainsi que les anciens élus. Le taux de sélection de cette catégorie de voie de concours est d’environ 20 %.

Le détail des concours pour les rédacteurs territoriaux

L’objectif d’un concours est de sélectionner le ou les candidats les plus aptes sur un sujet donné. En matière de concours de rédacteur territorial, on recherche ainsi ceux qui sont les plus aptes à exercer des missions pour la filière administrative territoriale.

En outre, comme tout concours pour travailler au sein de la fonction publique, le concours de rédacteur territorial est organisé de façon régulière et repose sur plusieurs épreuves d’admissibilité.

L’organisation du concours de rédacteur territorial

Le concours de rédacteur territorial est organisé tous les deux ans. Ce sont les centres de gestion de la fonction territoriale qui organisent principalement les concours en vue de recruter des rédacteurs territoriaux. Cependant, les collectivités elles-mêmes peuvent en organiser.

Ces centres sont des établissements publics locaux dont la vocation est de recruter ainsi que de gérer le personnel de la fonction publique territoriale.

Par ailleurs, l’inscription pour le concours se fait uniquement en ligne, c’est-à-dire que tout envoi de dossier se fera seulement en ligne et comme tout concours cela est limité à une période de temps donnée.

« En passant, consultez aussi notre article sur la préparation du concours d’adjoint territorial administratif qui vous permet d’accéder à plusieurs métiers de la fonction publique territoriale. »

Le concours de rédacteur territorial : Les épreuves

Les épreuves du concours de rédacteur territorial interne

L’épreuve d’admissibilité

Cette épreuve se présente notamment sous la forme d’un examen écrit qui consiste à rédiger une note de synthèse à partir d’un sujet au choix portant sur les domaines suivants :

  • Le droit civil en application et en relation avec les missions effectuées par les collectivités territoriales
  • Le droit public en application et en relation avec les missions effectuées par les collectivités territoriales
  • Les questions relatives aux actions sociales et sanitaires effectuées au sein des collectivités territoriales
  • Les questions budgétaires et financières ainsi que les questions d’intervention économique des collectivités territoriales

Une épreuve d’admission

C’est une épreuve qui consiste, après que le candidat ait fait un exposé qui retrace ses acquis durant ses années de service, à s’entretenir avec le candidat pour évaluer ses aptitudes ainsi que ses motivations à exercer les fonctions qui lui seraient dévolues en cas de réussite au concours.

L’entretien dure généralement 20 minutes et est placé sous coefficient 1.

Les épreuves du concours de rédacteur territorial externe

Les épreuves d’admissibilité

Contrairement au concours par voie interne, il y a deux épreuves d’admissibilité pour les candidats par voie externe. Il s’agit notamment de :

  • La rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier portant sur les principes relatifs au fonctionnement des collectivités territoriales
  • C’est une épreuve qui consiste en une mise en situation et en une analyse des éléments constituant le dossier afin d’en faire la note de synthèse.
  • D’une série de questions réponses en droit sur un sujet au choix en rapport avec les domaines suivants :

Le droit civil en application et en relation avec les missions effectuées par les collectivités territoriales ; le droit public en application et en relation avec les missions effectuées par les collectivités territoriales ; les questions budgétaires et financières ainsi que les questions d’intervention économique des collectivités territoriales et les questions relatives aux actions sociales et sanitaires effectuées au sein des collectivités territoriales.

L’épreuve d’admission

Cette épreuve qui dure également 20 minutes consiste en un entretien avec le jury qui se divise comme suit :

  • Un exposé du candidat qui relate son parcours ainsi que ses objectifs professionnels
  • Un échange avec le jury sur les motivations du candidat ainsi que ses connaissances sur les missions de rédacteur territorial, le contexte institutionnel de la fonction publique territoriale ainsi que ses aptitudes à exercer en tant que telles.

À noter que l’exposé ne dépasse pas les 5 minutes que ce soit pour le concours en suivant la voie interne ou pour la voie externe.

Les épreuves d’admissibilité, pour les candidats de la troisième voie, sont les mêmes que pour celles effectuées par les candidats concourant en voie interne.

Le recrutement de Rédacteur territorial

Le candidat au concours de rédacteur territorial se doit d’être préparé à la particularité du recrutement du corps des rédacteurs territoriaux, mais en plus, a le choix sur une multitude de métiers.

La particularité du recrutement sur le concours de rédacteur territorial

La réussite au concours n’assure pas au candidat d’exercer de suite une fonction publique territoriale. En effet, étant soumis à un statut particulier, le rédacteur territorial est un cadre d’emploi qui permet juste d’accéder à plusieurs métiers.

D’ailleurs, les lauréats au concours sont inscrits sur une liste d’aptitude qui leur permet d’exercer les fonctions liées à leur cadre d’emploi de rédacteur territorial.

Ils ont un an renouvelable, mais qui n’excédent pas deux ans, pour trouver eux-mêmes l’emploi correspondant à leur cadre d’emploi.

À noter que, la formation d’intégration statutaire a été rendue obligatoire de 5 jours à 10 jours pour le cadre d’emploi de rédacteur territorial par le décret 2015-1385 du 29 octobre 2015.

Les différents métiers et le salaire du rédacteur territorial

Une multitude de métiers

Tout ce qui se réfère au statut particulier du rédacteur territorial est énoncé par le décret n° 2012-094 du 30 juillet 2012. Selon ce même décret, les rédacteurs territoriaux appartiennent à la catégorie B de la filière administrative.

Ce cadre d’emploi se subdivise en 3 grades et est constitué avec 3 niveaux hiérarchiques bien définis :

  • Le rédacteur territorial (qui porte le premier grade)
  • Le rédacteur territorial principal de seconde classe (qui porte le second grade)
  • Le rédacteur territorial principal de première classe (qui porte le troisième grade)

Selon la définition statutaire également, les rédacteurs de premier grade sont dévolus aux fonctions administratives d’applications tandis que les rédacteurs principaux réalisent des tâches de niveau supérieur, mais les tâches demeurent toujours de nature administrative.

Le centre national de la fonction publique territoriale a notamment dressé une liste des métiers des rédacteurs territoriaux selon le secteur qu’ils occupent. À titre d’exemple, on peut citer :

  • Pour le secteur de services liés à la population, les métiers tels que chargés de gestion du transport, directeur ou directrice de l’aménagement durable etc.
  • Pour le secteur du service financier, les métiers tels que responsable de gestion comptable ou encore coordinateur ou coordinatrice budgétaire etc.
  • Pour le secteur du service des ressources humaines, les métiers tels que directeur ou directrice des ressources humaines, responsable de gestion administrative du personnel etc.
  • Pour le secteur du service lié à l’organisation générale, les métiers tels que conseiller ou conseillère en organisation, responsable des affaires générales, assistant ou assistante de mairie etc.
  • Pour le secteur de service lié à la communication, les métiers tels que directeur ou directrice de communication, photographe ou vidéaste etc.

Le salaire du rédacteur territorial

La rémunération du rédacteur territorial se fait en tenant compte de la grille indiciaire. Cette dernière décrit le salaire brut perçu par le rédacteur territorial en fonction de son grade :

  • Rédacteur
  • Rédacteur principal de 2e classe
  • Rédacteur principal de 1re classe

Il est à noter qu’est exclue du salaire brut de l’échelonnement indiciaire toute bonification ou prime ou encore indemnité.

Assurer une mission de service public est la principale mission de tout fonctionnaire ou agent public. Il est à rappeler, qu’une bonne gestion du service public assure le bon fonctionnement de l’État ou de la collectivité territoriale ou encore du service hospitalier.

Les concours sont donc mis en place en vue de garantir que les futurs fonctionnaires ou les agents publics ont les aptitudes nécessaires et témoignent d’un niveau de conscience élevé sur leur responsabilité face à la conduite du service public en question.

La fonction publique territoriale regroupe notamment les agents de communes, les conseillers départementaux et régionaux, les agents des communautés d’agglomération et bien d’autres.

Il apparaît ainsi que les fonctions exercées au sein des collectivités territoriales représentent les services publics les plus proches des administrés, c’est pourquoi les concours et les postes y afférant sont plutôt nombreux.

Toutefois, réussir le concours de rédacteur territorial nécessite de la préparation en ce sens que de nombreux candidats se présentent chaque année et la concurrence est parfois rude (mais rien d’inquiétant si vous vous préparez à l’avance).

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>