Concours de la fonction publique territoriale

Les concours de la fonction publique territoriale attirent de nombreux candidats lors de chaque session en raison des avantages qu’offre la fonction publique territoriale aux fonctionnaires ainsi que pour les missions passionnantes exercées par les agents publics au plus proche des administrés après la réussite du concours.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe en tout 53 cadres d’emplois dans la fonction publique territoriale. Toutefois, dans cet article, nous allons nous concentrer sur les principaux à savoir :

    • Le concours de rédacteur territorial
    • Le concours d’attaché territorial
    • Le concours d’ingénieur territorial
    • Le concours de technicien territorial
    • Le concours d’adjoint administratif territorial

Ces concours permettent aux candidats d’entrer dans la fonction publique territoriale par rapport à des catégories de référence. En effet, tous les fonctionnaires appartiennent à des corps qui comprennent différents grades et qui sont classés en catégorie A, B ou C selon leur niveau de recrutement. Ces catégories permettent aussi de définir les conditions qui sont exigées pour participer aux différents concours de la fonction publique.

En outre, les concours de la fonction publique territoriale sont ouverts aux candidatures externes, c’est-à-dire ceux qui n’appartiennent pas à un corps de fonctionnaire ou d’agent public particulier; aux candidatures internes, c’est-à-dire ceux qui ont le statut de fonctionnaire ou d’agent public et aux candidatures de la troisième voie qui regroupe les candidats de la sphère privée.

Avant de nous intéresser aux concours administratifs cités dessus, il est important de rappeler que comme tout concours de la fonction publique, les concours de la fonction publique territoriale sont soumis à plusieurs conditions d’admissibilité communes à savoir :

    • Être de nationalité française ou être un ressortissant européen
    • Avoir un certain niveau de diplôme (en règle générale au minimum le BAC)
    • Jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l’objet de condamnation qui serait incompatible avec la fonction exercée suite à l’obtention du concours
    • Avoir l’âge requis et être apte physiquement pour la fonction publique.

Prêt à découvrir en détail les concours de la fonction publique territoriale les plus prisés ? C’est parti !

Le concours de rédacteur territorial

Organisé tous les deux ans, le concours de rédacteur territorial permet à tout bachelier d’accéder à un poste administratif de catégorie B.

Le rédacteur territorial a un statut particulier et il exerce ses fonctions au sein d’un service public local. Plus concrètement, les rédacteurs territoriaux sont rattachés à des services de gestion administrative ou encore à des services d’exécution.

On peut citer par exemple : Le secrétariat, la rédaction des actes juridiques, l’animation des services publics locaux ainsi que la gestion de tâches budgétaires, comptables et administratives.

Par ailleurs, il existe des conditions spécifiques selon que le candidat participe en interne, en externe ou encore par la troisième voie au concours.

Les épreuves du concours pour devenir rédacteur territorial consistent en une épreuve d’admission ainsi que deux épreuves d’admissibilité.

À l’issue de ces épreuves, si le candidat réussit, il est nommé lauréat et est inscrit dans une liste d’aptitude nationale qui lui permettra par la suite de postuler aux offres d’emploi des collectivités territoriales ou encore des établissements publics.

Il convient d’ajouter ici que le concours n’est que la première étape pour accéder au statut de rédacteur. Le lauréat peut évoluer au sein de son grade et même au sein de son corps. Il peut également prétendre au salaire indiqué par la grille indiciaire de son grade et de son échelon.

Pour en savoir plus sur le concours de concours de rédacteur territorial, cliquez ici.

Le concours d’attaché territorial

Le cadre d’emploi d’attaché territorial appartient à la catégorie A. L’attaché territorial participe généralement aux fonctions d’élaboration, de conception et de mise en œuvre des politiques décidées au sein du secteur administratif, économique, financier, social et sanitaire d’une collectivité territoriale.

Le concours est organisé tous les deux ans et est ouvert comme les autres concours aux candidatures externes, internes et de la troisième voie. Par ailleurs, il existe des conditions spécifiques selon que le candidat participe en interne, en externe ou encore par la troisième voie.

Comme pour le concours de rédacteur territorial, le concours pour devenir attaché territorial présente deux épreuves : Une épreuve d’admissibilité et une épreuve d’admission.

Suite à ces épreuves, si le candidat obtient le concours alors il est nommé lauréat. Dès lors, il est inscrit dans une liste d’aptitude nationale afin de postuler aux offres d’emploi des collectivités territoriales ou encore des établissements publics. Il peut ensuite évoluer au sein de son grade, de son corps et il sera rémunéré en fonction de sa grille indiciaire.

Le concours d’ingénieur territorial

L’ingénieur territorial est classé dans la catégorie A des fonctionnaires. Ce statut permet à ceux qui sont titularisés comme tel d’exercer des fonctions de direction, d’encadrement ou toute autre fonction technique de l’administration.

Plus précisément, un ingénieur territorial est chargé des missions relatives à la gestion d’un service technique ou d’une partie de ce service ou encore d’une section qui relève de plusieurs services techniques à la fois.

Tout comme pour les deux concours précités, il existe des conditions spécifiques selon que le candidat participe en interne ou en externe au concours. Mais en générale, si le candidat réussit l’épreuve d’admissibilité (durée : 5 h, coef 5), à savoir : la rédaction d’une note sur un dossier en se basant sur le contexte technique, économique et juridique du dossier, puis l’épreuve d’admission (durée : 40 mn, coef 5), un entretien sur l’aptitude du candidat, alors il est nommé au statut d’ingénieur territorial.

Ensuite, il est inscrit sur une liste d’aptitude nationale lui permettant de postuler aux offres d’emploi des collectivités territoriales ou encore des établissements publics. Il peut par la suite évoluer dans son grade ou dans son corps. Sa rémunération est définie en fonction d’une grille indiciaire par rapport à son grade et échelon.

** En passant, découvrez notre dernier article sur la qualification juridique des faits, un article très important pour comprendre et apprendre les méthodologies associées aux examens juridiques. **

Le concours de technicien territorial

Le technicien territorial a un statut particulier lui aussi et il est rattaché à la catégorie B des fonctionnaires. Les fonctions qui lui sont assignées auprès des collectivités locales sont le contrôle du fonctionnement ainsi que de l’entretien des ouvrages techniques tels que les installations mécaniques ou hydrauliques par exemple.

Plus précisément, les techniciens territoriaux sont rattachés à des services de contrôle technique des collectivités territoriales. Étant un cadre d’emploi de la fonction publique et non un métier, le technicien territorial peut prétendre à plusieurs emplois dès lors que cet emploi est exercé au sein d’un service public territorial (les établissements publics territoriaux, les communes, les départements…).

Ce concours se présente lui aussi en deux épreuves ; à savoir une épreuve d’admissibilité et une épreuve d’admission. Quant aux conditions d’accès, elles diffèrent selon la voie choisie par le candidat. Dès lors que le candidat réussit le concours, il accède au statut d’attaché territorial et il peut ensuite postuler aux offres des collectivités territoriales ainsi que des établissements publics.

La rémunération que le technicien territorial perçoit dépend de son échelon et de son grade relativement à la grille indiciaire des techniciens territoriaux.

concours d’adjoint administratif territorial

L’adjoint administratif territorial est un agent polyvalent que l’on retrouve dans presque tous les services publics territoriaux.

Le concours d’adjoint administratif territorial est ouvert au titulaire d’un diplôme du BEP au CAP même si détenir le baccalauréat est conseillé. En outre, l’adjoint administratif territorial doit avoir une certaine capacité d’adaptation en ce que son métier est au cœur même de l’administration publique territoriale.

Il existe des conditions spécifiques au concours selon que le candidat participe en interne, externe ou encore par la troisième voie. Le candidat est soumis à une épreuve d’admissibilité et une épreuve d’admission qu’il doit réussir pour obtenir le concours d’adjoint administratif territorial.

Suite à l’obtention du concours, l’adjoint administratif territorial est nommé lauréat puis il est inscrit sur une liste d’aptitude nationale en vue de postuler aux offres d’emploi des établissements publics ou des collectivités territoriales. Son salaire dépend de son grade, de son échelon et de la grille indiciaire applicable aux adjoints administratifs territoriaux.

Pour conclure : Les concours de la fonction publique territoriale sont très sélectifs et exigeants. Les différents métiers qui peuvent être exercés ont tous pour objectif commun d’assurer le bon fonctionnement des services publics. Ainsi, les candidats qui réussissent le mieux les concours sont non seulement ceux qui sont les plus qualifiés techniquement, mais aussi ceux qui ont pour ambition de véritablement servir les intérêts des administrés.

Lisez aussi notre guide complet sur la méthodologie commentaire d’arrêt en matière juridique. Nous vous livrons dans ce guide la méthode pour rédiger des commentaires d’arrêt en droit parfait.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>