Le poste d’attaché territorial fait partie intégrante de la fonction publique territoriale, et ce, dans le cadre de la filière administrative. L’attaché territorial a pour mission de gérer des fonctions et des responsabilités dans des disciplines tout à fait diversifiées, mais sans dépasser les limites de sa spécialité.

Après le Bac, l’Ă©tudiant d’une licence Ă  Bac +3 peut passer le concours d’attachĂ© territorial. Dès sa prise de poste, l’attachĂ© territorial dĂ©couvrira l’univers singulier et passionnant de l’administration.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’attaché territorial jouit d’une certaine autonomie par rapport à d’autres fonctionnaires. De plus, les projets auxquels les attachés territoriaux prennent part se tiennent presque toujours dans le cadre de leur spécialité. Du fait des missions importantes qu’ils réalisent, de leur assistance et de leur responsabilité au sein de la collectivité, les attachés territoriaux influencent beaucoup la politique des élus locaux.

Toutefois, le concours pour devenir attaché territorial est très sélectif. Dans cet article, vous découvrirez en détail le métier d’attaché territorial, ses fonctions, ses missions ainsi que sa rémunération.

Descriptions du métier d’attaché territorial

Le concours d’attachĂ© territorial attire un nombre croissant de candidats lors de chaque session. Une fois le concours rĂ©ussi, les laurĂ©ats sont d’abord inscrits sur une liste d’aptitude avant leur stage puis leur embauche dans une collectivitĂ© territoriale en tant qu’attachĂ©s territoriaux.

Qualités et compétences utiles au poste d’attaché territorial

Les capacitĂ©s professionnelles et techniques requises pour devenir attachĂ© territorial sont nombreuses. Pour ce mĂ©tier en particulier, il est impĂ©ratif pour les stagiaires d’apprendre Ă  dĂ©velopper leur aptitude Ă  travailler en Ă©quipe, une qualitĂ© très importante dans tout environnement professionnel.

Ils doivent en effet travailler avec plusieurs personnes qui ont chacun leur personnalité et leurs compétences propres. Ils doivent en outre interagir tant avec des experts et des élus que des administrés.

Ils doivent aussi cultiver leur sens des responsabilitĂ©s puisqu’en tant qu’attachĂ©s territoriaux, des responsabilitĂ©s très particulières et importantes leur sont confiĂ©es. Ils doivent par la mĂŞme occasion apprendre Ă  s’organiser dans le cadre de leur travail.

Ils sont en effet amenés à travailler de manière autonome dans la réalisation de leurs missions et pour atteindre des objectifs précis. En ce sens, la culture générale testée au concours administratif prend ici toute son importance.

Enfin, ils s’engagent pour le service public dans lequel ils travaillent. C’est en effet une qualitĂ© importante que de faire preuve de rigueur dans leur quotidien au travail.

Le cadre d’emploi de l’attachĂ© territorial dans son environnement professionnel

Ă€ proprement parler, la qualitĂ© d’attachĂ© territorial dĂ©signe plutĂ´t un cadre d’emploi de la filière administrative qu’un mĂ©tier. En tant que fonctionnaire de la fonction publique territoriale auprès des administrations locales, l’attachĂ© territorial est rattachĂ© Ă  la catĂ©gorie A.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe trois grades d’attachĂ© territorial : celui de l’attachĂ©, de l’attachĂ© principal jusqu’au directeur territorial. On peut aussi dans certains cas parler d’attachĂ© hors classe.

Il convient de prĂ©ciser que les collectivitĂ©s territoriales s’organisent de façon diffĂ©rente. Ainsi, il va sans dire que des postes dans certaines collectivitĂ©s peuvent ne pas avoir tout Ă  fait la mĂŞme connotation que dans d’autres.

C’est notamment le cas des profils de directeur adjoint ou de directeur gĂ©nĂ©ral des services dans certaines collectivitĂ©s que l’on ne retrouve pas dans d’autres. Toutefois, c’est bien lĂ  la particularitĂ© de l’attachĂ© territorial. En effet, ce dernier a partout le mĂŞme statut dans n’importe quelle collectivitĂ© territoriale, mĂŞme si les missions exercĂ©es sont diffĂ©rentes.

Sous la tutelle d’un directeur, d’un directeur adjoint et/ou d’un directeur gĂ©nĂ©ral des services, l’adjoint administratif territorial en France et l’attachĂ© territorial vont souvent participer Ă  l’Ă©laboration comme Ă  la conception et Ă  la mise en Ĺ“uvre des politiques publiques, dans le cadre des programmes prĂ©vus par les dirigeants de la collectivitĂ©.

Ces agents de l’administration prennent donc part Ă  des projets assez variĂ©s. Cela peut ĂŞtre le cas dans le domaine administratif, de l’animation, de la culture, de l’Ă©conomie, de la finance, de la santĂ©, du social ou encore de l’urbanisme.

La rĂ©alisation d’études diverses leur est aussi demandĂ©e au cours de missions spĂ©cifiques. C’est par exemple le cas d’Ă©tudes en action, en dĂ©veloppement informatique et en urbanisme, des tâches qui ne leur sont certainement pas Ă©trangères.

Il leur est ainsi confié des postes en gestion des achats et des marchés publics, en gestion financière, en gestion immobilière et même en gestion des ressources humaines ou en contrôle de gestion.

En outre, pour mener Ă  bien leur travail, ils participent aussi Ă  des rĂ©unions avec des experts qualifiĂ©s dans le cadre de leur mission d’Ă©tude, pour leur demander une expertise sur un sujet donnĂ© notamment. L’attachĂ© territorial est Ă©galement amenĂ© Ă  encadrer divers agents territoriaux.

Pour finir, le travail d’administration et de communication de l’attaché territorial est défini selon sa spécialité. Actuellement, cinq spécialités existent que voici :

  • La spĂ©cialitĂ© en administration gĂ©nĂ©rale
  • La spĂ©cialitĂ© analyste
  • La spĂ©cialitĂ© animation
  • La spĂ©cialitĂ© gestion du secteur sanitaire et social
  • La spĂ©cialitĂ© de l’urbanisme et du dĂ©veloppement des territoires

En parlant de concours administratif, vous pouvez aussi découvrir sur notre site la présentation complète du concours de rédacteur territorial. Nous vous présentons dans cet article les détails du concours, l’organisation et les différents métiers et salaire du rédacteur territorial.

Des évolutions de carrières possibles pour l’attaché territorial

La carrière d’un attachĂ© territorial commence avec le grade d’attachĂ©. Il hĂ©rite en cela d’un statut particulier comme pour de nombreux fonctionnaires de la fonction publique. Des Ă©volutions en cours de carrière sont donc possibles.

Ainsi, tout comme il existe différents grades parmi les attachés territoriaux, il est aussi possible de bénéficier d’un véritable avancement au cours de leur carrière. Au fil du temps, un attaché territorial peut très bien devenir un attaché territorial principal, un directeur territorial ou un attaché hors classe.

Cela veut dire que ce dernier n’aura pas indéfiniment le même salaire. En effet, l’expérience gagnée tout au long de son parcours lui vaudra une meilleure grille indiciaire, et donc un meilleur revenu.

Les diplômes pour devenir attaché territorial

Le diplĂ´me requis pour un concours de catĂ©gorie A est celui du diplĂ´me de licence. C’est aussi le cas pour le concours d’attachĂ© territorial. Un niveau Bac +3 est certes requis ; toutefois, nombreux sont ceux qui sont titulaires d’un Master lorsqu’ils se prĂ©sentent au concours d’attachĂ© territorial.

La maĂ®trise des matières juridiques sera Ă©normĂ©ment sollicitĂ©e lors du concours. Afin d’amĂ©liorer ses chances de succès, naturellement, certaines Ă©tudes et formations sont plus adaptĂ©es pour passer le concours.

C’est notamment le cas du candidat formĂ© et titulaire d’un diplĂ´me de licence en administration publique, en AES, en gestion ou en sciences Ă©conomiques. C’est aussi l’une des options les plus prisĂ©es par les Ă©tudiants après une licence en droit comme les Ă©tudiants sortants de l’universitĂ© PanthĂ©on-Assas.

De la même manière, les licences pros sont avantagées puisque ces candidats sont d’ores et déjà formés en management des organisations dans la spécialité des métiers de l’administration publique. 

Les candidats titulaires d’un Master professionnel ont eux aussi de grandes chances de rĂ©ussir le concours, s’ils ont choisi l’une des spĂ©cialitĂ©s suivantes :

  • Administration publique
  • Administration des collectivitĂ©s territoriales
  • Droit et gestion des collectivitĂ©s territoriales
  • Droit des collectivitĂ©s locales et des entreprises culturelles
  • Droit des collectivitĂ©s territoriales
  • Droit des collectivitĂ©s territoriales et publiques
  • Droit et management publics des collectivitĂ©s territoriales
  • Gestion des collectivitĂ©s territoriales

Le diplĂ´me d’IEP est tout aussi prisĂ© pour le concours d’attachĂ© territorial. Quant aux candidats qui ont choisi une formation en lettres et sciences humaines, ces derniers peuvent eux aussi se prĂ©senter au concours. NĂ©anmoins, il leur est d’abord conseillĂ© de se former en droit constitutionnel et en droit administratif.

Attaché territorial : Salaire et la grille indiciaire

Un attachĂ© territorial est rĂ©munĂ©rĂ© de deux façons. D’une part, il gagne un salaire qui annuellement peut s’Ă©lever jusqu’à 48 300 euros bruts. Son salaire moyen quant Ă  lui est calculĂ© Ă  partir d’une grille indiciaire. Cette dernière montre le traitement mensuel d’un attachĂ© territorial, selon son grade.

Au total, il existe quatre cadres :

  • Le salaire d’un attachĂ© territorial peut ainsi varier de 1827 € Ă  3153 €
  • Quant Ă  l’attachĂ© principal, il est de 2343 € Ă  3847 €
  • Celui de directeur territorial est de 2802 € Ă  3861 €
  • Le grade d’attachĂ© hors classe est rĂ©munĂ©rĂ© entre 3069 € Ă  4554 €

D’autre part, outre son traitement mensuel, l’attachĂ© territorial a droit Ă  des indemnitĂ©s. Celles-ci seront attribuĂ©es selon chaque fonction, missions prĂ©fectorales ou rĂ©sultats obtenus.

Le calcul des indemnitĂ©s est effectuĂ© selon diffĂ©rents paramètres tels que le nombre d’enfants de l’attachĂ© territorial ou sa zone de rĂ©sidence.

Préparation au concours d’attaché territorial

C’est le centre de gestion rĂ©gional de chaque rĂ©gion qui organise le concours et qui gère les inscriptions. Il convient de rappeler que le concours d’attachĂ© territorial est un concours de catĂ©gorie A. Pour un concours aussi prisĂ©, un bon niveau est recommandĂ© et pour l’atteindre, il est conseillĂ© d’effectuer des cours prĂ©paratoires.

Trois catégories de concours sont possibles pour devenir attaché territorial :

  • Un concours externe
  • Un concours interne
  • Un troisième concours que l’on nomme aussi la troisième voie

Le concours est dotĂ© de deux phases : Une phase d’admissibilitĂ© et une phase d’admission. La phase d’admissibilitĂ© est composĂ©e de trois Ă©preuves Ă©crites qui sont considĂ©rĂ©es lors des Ă©preuves, la capacitĂ© du candidat Ă  traiter des questions de culture gĂ©nĂ©rale, de droit et d’Ă©conomie principalement.

Pour tester l’aptitude du candidat, celui-ci est testĂ© sur ses capacitĂ©s de composition (notamment sur un sujet d’ordre gĂ©nĂ©ral) et de note de synthèse. Les questions au concours d’attachĂ© territorial concernent principalement les rĂ´les et les problĂ©matiques que les collectivitĂ©s territoriales rencontrent frĂ©quemment. Ainsi, les candidats doivent dĂ©montrer leur capacitĂ© Ă  analyser une situation de crise et Ă  argumenter leurs rĂ©ponses pour mieux convaincre.

Leurs rĂ©flexions doivent nĂ©cessairement suivre un paradigme de la spĂ©cialitĂ© qu’ils ont choisie. Durant le concours, les candidats disposent gĂ©nĂ©ralement de quatre heures pour traiter les Ă©preuves Ă©crites de coefficient 4.

Cependant, la phase d’admission, qui comporte trois Ă©preuves orales, est plus axĂ©e sur la spĂ©cialitĂ© du candidat. Ainsi, la maĂ®trise de la spĂ©cialitĂ© du candidat est cruciale, aussi bien pour la catĂ©gorie animation, que celle d’analyste, de droit social (Vous pouvez aussi consultez toutes les branches du droit privĂ© ici), d’informatique, ou encore dans la catĂ©gorie sanitaire et sociale. L’Ă©preuve consiste en un entretien ainsi qu’une Ă©preuve de langue vivante.

Quel concours choisir pour devenir attaché territorial ?

Certains candidats choisissent le concours externe. En règle générale, il s’agit d’étudiants qui terminent leurs études de droit, leur cursus en gestion ou en administration. Puisqu’ils n’ont pas beaucoup d’expériences professionnelles, c’est la voie de concours qu’ils privilégient.

D’autres candidats optent plutĂ´t pour le concours interne. GĂ©nĂ©ralement, il s’agit de fonctionnaires qui ont dĂ©jĂ  des annĂ©es de travail Ă  leur actif au sein d’organismes publics. L’une des conditions d’accès principal Ă  un tel concours est de quatre ans d’expĂ©rience dans un service public avec les pièces justificatives correspondantes.

Enfin, les autres candidats (environ 20% des candidatures) choisissent la 3e voie. Il s’agit d’un concours réservé aux candidats qui justifient de 4 années d’ancienneté dans des activités professionnelles fixées par décret. Finalement, le choix du type de concours d’attaché territorial dépend beaucoup en réalité de la situation personnelle du candidat.

Comment se préparer au concours d’attaché territorial ?

Pour réussir le concours d’attaché territorial qui rappelons-le est très sélectif, il est primordial se préparer en faisant des fiches de révision ou en s’en procurant ; notamment des fiches de révision en droit. Certains organismes proposent aussi des préparations au concours en ligne ou en présentiel.

Pour conclure : Obtenir le concours d’attachĂ© territorial ne signifie pas devenir attachĂ© territorial tout de suite. Ce n’est pas une nomination d’office Ă  un poste. Toutefois, Ă  ce stade, seuls les candidats admis pourront ĂŞtre inscrits sur une liste d’aptitude nationale pendant un an, et renouvelable deux fois (de fait durant 3 ans il est possible pour les laurĂ©ats de trouver un poste d’attachĂ© territorial qui dĂ©bute par un stage).

Durant leur annĂ©e de stage, ceux-ci recevront les formations nĂ©cessaires pour occuper leur futur poste. Les formations sont dĂ©livrĂ©es par l’École nationale d’application des cadres territoriaux ou ENACT.

Ainsi, les futurs attachĂ©s territoriaux se rendront Ă  Angers, Montpellier ou Nancy pour ĂŞtre formĂ©s. Une fois stagiaires, ils pourront aussi se former dans le cadre du Centre National de la Fonction Publique Territoriale ou CNFPT. La formation d’un an peut tout de suite se poursuivre par la titularisation du futur attachĂ© territorial si ce dernier est jugĂ© apte professionnellement Ă  exercer ses fonctions.

>